24 avril 2024

1 thought on “Le président du Sénat Gérard Larcher s’interroge sur le timing de la réforme des institutions voulue par Emmanuel Macron

  1. Il est grand temps de s’attaquer à nos vielles institutions qui sont un frein à l’évolution de notre société,
    comme toujours, il en fait trop, puis pas assez, immobilisme que l’on reproche à certains puis quoi, il a été élu pour travailler et non attendre le bon vouloir de tous ces politicards vieillissants.
    Si le sénat n’a pas de bonnes idées ou ne veut pas bosser, laisser le courage à ceux qui en ont.
    L’histoire nous dira qu’un jeune président en a fait plus que les 20 et 30 années gérées par les anciens partis traditionnels. Par chauvinisme ne veulent pas reconnaître que à l’époque ils n’ont pas eu le courage pour moderniser nos institutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *