18 mai 2024

1 thought on “La France ne pourra plus exporter sa production céréalière en dehors d’Europe à partir du 25 avril

  1. Comment être assez con pour se tirer une balle dans le pied de façon aussi magistrale ? Est-ce que l’ANSES réfléchit assez puissamment pour ménager les intérêts de la France, ou tout simplement s’en fout-elle royalement ? Quid de tous ces grands céréaliers que je ne portais pas forcément dans mon coeur car ils touchaient (mais touchent-ils toujours autant ?) des subventions qui déséquilibraient le marché vis-à-vis des petits céréaliers, mais force est de reconnaître que cette décision d’avoir interdit l’utilisation de phosphine dont le but est de neutraliser certains nuisibles au sein des cargaisons est purement ridicule et suicidaire pour le marché français vis-à-vis du marché international !!! En ces temps difficiles, il y aurait de quoi avoir une action d’éclat dans les bureaux de l’ANSES, mais ils doivent être bien gardés !! Alors il nous reste la sidération devant tant de connerie et je pèse mes mots mais je n’en ai pas trouvé de plus forts !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *