2 mars 2024

16 thoughts on “Réforme des retraites : Si Macron cède, il est quasi mort politiquement, estime l’ancien conseiller de Sarkozy

  1. Tout à fait d’accord avec Raymond Soubie, sachant que cet homme aurait dû aller plus loin du temps du mandat de Nicolas Sarkozy car les Français auraient été progressivement informés du devenir inéluctable des nouvelles dispositions pour les futures retraites, si l’on veut maintenir le principe des retraites par répartition.
    A ce sujet, j’ai entendu lors de reportages télévisuels et radiophoniques des étudiants (et même des lycéens) être contre le nouveau système. Un comble de l’ineptie, ils n’ont pas encore travaillé et sont déjà contre un système qui, à terme, leur permettrait de l’avoir justement cette retraite !! Qu’ils pensent aussi aux travaux d’été qui, en fonction du salaire, peuvent leur procurer un voire deux trimestres de cotisation sur leur future retraite. Quant à ceux qui gueulent systématiquement au moindre changement et que l’on retrouve dans la moindre manifestation, qu’ils laissent l’actuel Gouvernement discuter avec aussi bien le Patronat que les Syndicats car des solutions existent mais elles sont peut-être longues à élaborer et ça rejoint ce que je disais de Soubie et Sarkozy.
    Cependant, les grèves qui vont se tenir, en prenant la population française en otage (bien que ce mot soit galvaudé, un otage un vrai est, par exemple, un journaliste prisonnier de terroristes) ne plaident pas pour la bonne représentativité des syndicats. Dans d’autres pays comme l’Allemagne, ils sont bien plus solidaires de la vraie cause des travailleurs à défendre (IG Metal, à titre d’exemple).
    Concentrez-vous plutôt sur les définitions des travaux pénibles et autres aménagements pour que cette future retraite soit juste pour tous. N’oublions pas que l’espérance de vie s’allonge et que les anciens actuels, qui ont cotisé pour leurs anciens respectifs verraient ce système par répartition s’effriter par égoïsme forcené, d’un très mauvais oeil.
    Je sais que je n’ai pas fait plaisir à certains avec mon texte et j’attends de vous lire, ça me fera peut-être rire, ou pas !!!
    A bon entendeur

    1. Concernant l’allongement de la durée d’espérance de vie, je m’inscris en faux. Depuis la crise du Covid, les données ont changé. Nous sommes à la merci de dangers potentiels. A cause de la guerre en Ukraine, on est totalement dans l’inconnu sur notre avenir. En plus, en raison d’un mode de vie dégradé de la part des jeunes générations, celles ci seront prématurément fatiguées bien avant le seuil des 64 ans. Et le Président de la Mutualité Française a émis une alerte sur les conséquences du recul de l’âge de la retraite. Nous sommes face à des contextes totalement aléatoires. SVP, merci d’éviter de tracer des plans sur la comète.

      1. Je n’ai pas cherché à tracer des plans sur la comète comme vous le dites. Si je relis vos propos, vous opposez à mon argumentation la loterie de la vie !! Il est vrai que nous pouvons disparaître à tout moment, fauchés par un cancer ou par un chauffard au volant de sa voiture. Mais en aucun cas il faille initier la peur pour la peur, auquel cas rien ne s’envisage et on reste au bord de la route toute sa vie!!
        Le contexte de la vie terrestre a toujours contenu une part d’aléatoire. Figés sur des positions où la peur d’avancer est la plus forte ne mène pas à grand chose!!
        En revanche, dire que les jeunes générations seront prématurément fatiguées bien avant le seuil des 64 ans semble vrai, bon nombre d’entre elles voudraient beaucoup d’argent sans se crever à la tâche.
        Votre position qui donne la priorité au fait que le futur est l’inconnu mène à l’immobilisme et , dans ces conditions, la retraite par répartitions a du souci à se faire. Je ne sais pas si vous vous en approchez mais si vous en êtes loin, de fait elle pourrait avoir disparu sans que vous en profitiez, comme bien d’autres.
        Petit clin d’œil : J’ai apprécié votre texte et vous lire car il n’y avait aucune faute d’orthographe, c’est devenu tellement rare depuis quelques temps, même les enseignants ne sont plus aussi exigeants qu’à une époque qui s’éloigne inexorablement.
        Merci

        1. Je voulais donner mon avis, mais vous l’avez fait mieux que moi, JIHEFF. Bravo pour votre argumentation et votre aisance! Je félicite également votre côté « fair-play » vis-à-vis de la qualité orthographique de « Maurice ».
          Il m’est arrivé d’écrire justement un commentaire au sujet de l’écriture et de l’orthographe de la journaliste ci-dessus, que je jugeait indigne de la profession. Elle a bien rectifié le tir, même si elle a encore du mal avec les guillemets…

    2. Bel effort pédagogique! Un peu long peut-être. Pouvez vous le résumer en 3 lignes? Vous avez 2 heures…

  2. Tout à fait d’accord que si Macron cède il est mort politiquement !….
    Il à toujours dit dans sa campagne qu’il ferait cette réforme il me semble !… donc il doit la faire et tous les contestataires n’avaient qu’à voter Marine si ilsn’étaient pas content !… maintenant ils ont votés Macron ils doivent accepter ses réformes !… c’est comme ça !…
    L’ensemble des gens font n’importe quoi et après ils viennent pleurer , mais c’est trop tard!…. Il fallait y penser avant , Macron n’a prit personne en traite !. Il avait annoncé en campagne et maintenant il réalise !..c’est la plus logique des choses!… c’est de retirer sa réforme qui serait complètement illogique !….
    Moi je dis ; Macron tiens bon !…..

    1. Et vous tenez bon votre précis en orthographe et français. Il n’y a pas que marine pour donner des avis pas forcément opposés à votre chouchou. Notez que lors de sa campagne il s’est bien gardé, comme sur d’autres sujets, de donner quelques précisions utiles à l’acceptation (ou non) des ses promesses. D’après le proverbe bien connu: « Il est bien feignant celui qui ne peut pas promettre ». Cela lui aurait sans doute évité un peu de la grogne actuelle. Notez également que beaucoup de votes ont été faits contre marine et non pour Macron…

    1. Mais non, il ne l’a pas été, il est décalé et figure à la suite du mien, en deuxième position. Ceci dit, je vous remercie et suis flatté par vos commentaires. Mon côté « fair-play » comme vous dites me vient probablement du fait que j’ai toujours privilégié le dialogue à l’affrontement. Ceci dit certains dialogues pouvaient être un peu musclés et pour autant passionnants!!
      J’ai un petit clin d’œil aussi pour vous : dites-vous « je jugeait ou plutôt je jugeais » ? Pardonnez-moi, c’est mon côté formateur d’ingénieurs qui a été l’essentiel de ma carrière qui m’a permis d’oser ce clin d’œil à votre encontre. Les correcteurs d’orthographe sont faibles devant plusieurs possibilités d’orthographe, ils ne font la chasse ni aux mauvais accords ni aux conjugaisons. Sans rancune j’espère et à vous lire avec plaisir

      1. « Qu’en de termes flatteurs ces choses là sont dites! » C »est pour vous et aussi pour Barbara. Comme on dit dans le Sud Ouest du Sud ouest: il y aurait peut-être  » pibale sous caillou ». Bonne fin de semaine…

  3. Vous trouvez normal que la génération 61/68 doivent faire 44 ans et les autres 43
    Pourquoi certaines retraites ne sont pas touchées c’est seulement les nouveaux
    Rentrant à qui on appliquera la nouvelle réforme
    Le gouvernement parle d’équité je pense qu’ils n’utilisent pas le même dictionnaire que moi
    Je ne citerai pas toutes les inégalités
    C’est peut être utile de faire cette réforme et encore faut-il le démontrer avec transparence ce qui n’est pas le cas pour le moment

    1. Votre commentaire s’adresse peut-être au journaliste rapporteur des tendances actuelles.
      Pour ma part, je ne trouve pas anormal qu’il y ait des ajustements en fonction des années choisies pour le calcul, notamment les générations 61/68.
      En ce qui me concerne, de la génération 1952, j’ai vu passer le nombre d’années de cotisation de 37,5 ans à 40 puis à 42 ans ! Ayant poursuivi mes études avec BAC+6 et deux diplômes d’ingénieur, j’ai commencé ma vie active courant 1978 et ai pu la finir déjà en 2016, grâce, et bien m’en a pris, aux trimestres accumulés par les boulots de saisonnier d’été depuis mes 16 ans.
      Alors, j’aurais pu me plaindre d’avoir vu mon temps de cotisations passer de 37,5 à 42 ans !! Et bien non, car je me suis aperçu que cela profitait notamment à ma mère qui, du reste, a atteint ses 94 ans en 2017 et a pu avoir une retraite correcte jusqu’au bout de sa vie. Ceci dit, j’encourage bien sûr cette prise de conscience à propos des cotisations qui couvrent les retraites des seniors pour l’instant, mais que ceux qui cotisent actuellement verraient d’un mauvais œil ce système par répartitions s’effondrer par insuffisance de cotisants et, par là-même de cotisations pour couvrir le coût des retraites. Ce système de retraites par répartition, créé sous la houlette du Président De Gaulle nous est envié par bien des pays, y compris les Etats-Unis qui, comme personne ne l’ignore, n’a même pas de système de Sécurité Sociale pour la couverture des frais de santé (tout au moins une bonne partie, comme en France grâce, justement, aux cotisations de santé).
      La France est un pays de cocagne et elle n’est pas assez admirée de l’intérieur tout en étant enviée de l’extérieur.
      J’attends une volée de bois vert pour mes positions mais j’ai toujours assumé mes dires, n’en déplaise à beaucoup, mais ils se reconnaîtront !!!
      A bon entendeur……..

  4. Je ne veut pas dénigrer votre parcours professionnel vous avez poursuivis vos études jusqu’à bac+6 si je ne me trompe par définition vous êtes renter tardivement dans le monde professionnel donc vos cotisations elles aussi d’ailleurs si je calcule bien vous avez cotisé 38 ans
    Vous m’avez fait pars de votre parcours donc je me permet de vous donner le mien qui n’est probablement pas le plus difficile
    17ans et demi peintre en voitures (poussières solvants cet…)
    militaire en opération liban centre afrique tchad
    jardinier à ce jour hernis inguinales tendinites récurante aux épaules et j´en passe
    pas un seul jour de chômagej’ai cotisé 172 trimestres soit 42ans et demi donc du temp en plus à faire ça coute cher à ma santé
    je vous laisse le soin de juger
    alors pour finir faire une réforme pour l´avenir de nos enfants je suis d´accord
    mais un peu de décence certaines professions bénéficie d´avantage
    donc une réforme juste et qui tient compte du parcour de chacun.

    1. Thierry,
      Je vous remercie pour vos commentaires et vos prises de position que je trouve tout à fait justifiées, particulièrement celles qui concernent l’usure due au travail. Ce qui est à espérer des négociations à venir est qu’elles considèrent équitablement toutes les conditions de travail pénibles, qui diffèreront d’un corps de métier à un autre.
      En ce qui vous concerne, je suis admiratif de vos années passées comme militaire dans les conditions évoquées; j’ai suivi les différentes actions françaises sur ces terrains et j’avoue humblement que je ne m’y serais pas vu. Alors respect pour ceux comme vous qui ont affronté leurs peurs et ont servi la Nation. J’espère seulement que ces pays s’en souviendront longtemps.
      En ce qui concerne mes 38 ans de cotisation sous le régime ingénieur, ils ont été complétés par le supplément de cotisations en tant que saisonnier auquel s’est ajouté mon temps de service militaire dans l’Armée de l’Air, ce qui m’a permis d’avoir mes 42 ans de cotisation. Si j’ai présenté l’intérêt de travailler l’été comme saisonnier, c’est que les gains, hormis l’argent que ça procure, permettent d’obtenir des trimestres utiles pour compléter sa carrière.
      Il existe également le système des études par alternance, 15 jours à l’école, 15 jours chez l’industriel, qui permettent d’avoir une année de cotisations par année scolaire !! Et au bout du compte, c’est pris en considération comme carrière longue.
      Pour finir, je n’ai aucune admiration pour E. Macron et j’avoue que l’idée qui consistait à expérimenter Marine comme chef d’Etat ne m’aurait pas déplu. Au moins, nous aurions pu la juger sur les actes. Mais je crains que cela ait déclenché une tellement forte controverse que l’idée s’est éloignée pour l’instant.
      J’attends une pluie de commentaires mais ça m’amusera je pense.
      A tchao bon dimanche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *