17 juillet 2024

12 thoughts on “Création d’une division d’enquêteurs pour lutter contre la maltraitance animale

  1. ce monde est fou !!! tant qu’on acceptera la chasse, corridas, etc…. toutes ces maltraitances monstrueuses, il y aura des spécistes !!! et donc ceux qui se pensent supérieurs se défoulent sur les êtres vulnérables…..

    1. C’est pour ça qu’on accepte les abattoirs halal ! On peut commencer aussi à mettre en place un permis de posséder un animal de compagnie, d’éradiquer les éleveurs clandestins, de pucer, obligatoirement indétectable par le commun des mortels, les chiens, les chats … pour identifier ceux qui les abandonnent, mais c’est plus facile de regarder le problème, comme d’habitude, par le petit bout de la lorgnette ! Et le Président Malgache qui veut introduire des zèbres et des girafes sur son territoire au prétexte de ressembler au dessin animé, c’est pas encore plus con ?

    2. À la réflexion, les courses hippiques ne sont pas de la mal traitance animale, n’est-il pas ? Les chevaux sont cravachés, mais les premiers remportent un prix … qui bénéficie au proprio, pas au cheval. Alors, on supprime les courses ? Que nenni, y a trop de fric en jeu !!!

  2. quand on arrivera à penser qu’un animal souffre autant qu’un etre humain les choses changeront peut-etre ???

  3. BB se bat depuis la nuit des temps pour qu’enfin le gouvernement prenne une décision. Même si le nombre d’enquêteurs est mince, la population amie des animaux devra aussi faire sa part en signalant toute suspicion de maltraitance.Cela aidera ces enquêteurs car c’est aussi notre devoir envers les humains et les animaux et surtout les enfants ,que de ne pas se voiler la face. Le silence tue.

  4. 100% d’accord avec Danielle Lebas: les animaux souffrent comme les humains, ceux qui vivent avec eux le savent depuis toujours…des éternelles victimes car ils ne parlent pas le langage humain pour se défendre : faites parler « humain » un veau séparé de sa mère qui arrive à l’abattoir….croyez-moi, plus possible de manger sa viande ensuite!

    1. Si les animaux parlaient, humain ou autre chose, il y a longtemps qu’ils se seraient ligués pour nous faire disparaître. L’humain est le seul animal de la planète qui détruit son environnement par cupidité !!!

  5. Au 17ème siècle, le grand philosophe Descartes affirmait encore : « l’animal n’a ni âme ni raison. En dépit des apparences, l’animal n’a pas de pensées. Il réagit « automatiquement » à des stimuli. C’est une créature intégralement déterminée, qui est conçue sur le modèle d’un système mécanique ». Heureusement, notre perception de l’animal a changé mais de gros progrès restent à faire. La nature humaine étant ce qu’elle est on ne parviendra jamais à prévenir les souffrances que certains énergumènes indignes infligent aux animaux.
    En tout état de cause, la création de cette nouvelle Division va dans le bon sens.

  6. Pour lutter contre la maltraitance animale, ne faut-il pas en supprimer l’exploitation, renoncer à les pousser à l’abatoir où ils sont poussés à la découpe avant d’être morts, pour en sortir en des produits finis qui ravissent les enfants qui, eux, en ignorent le parcours initial.
    En ce qui concerne la maltraitance de nos animaux domestiques, chiens et chats, ne faut-il pas sanctionner davantage les actes de maltraitance, responsabiliser les gens qui adoptent un animal, qu’ils sachent qu’ils devront en assumer la responsabilité.
    Ne faut-il pas laisser entendre que les animaux sont des créatures sensibles qui ont droit au respect.
    Et puis, la crise qui malmène les humains, ne contribue-t-elle pas à cette maltraitance ?

  7. jusqu’à maintenant , on a défendu des tueurs , des violeurs , etc !!!! et enfin nous arrivons !!! AUX ANIMAUX QUI EUX N’ ONT JAMAIS EU GAIN DE CAUSE !!!! un petit pas avant d’avoir une victoire , il faut VRAIMENT PUNIR TOUS LES ACTES DE MALTRAITANCES ENVERS LES ANIMAUX !!!!

  8. A la campagne sur 2 Ha, 17 de mes chats ont été empoisonnés par un voisin.
    Réponse de la justice « En france l’atteinte aux biens ne peut être poursuivis » et la procureure en question est toujours en poste. Alors je veux bien croire Monsieur Darmanin mais je doute un peu de ce qui se fera !
    Longtemps j’ai lutté contre l’AId el Kébir, j’allais sur les terrains ou les animaux étaient sacrifiés (aujourd’hui c’est dans les abattoirs et l’aid qui nécessitait une dérogation est une pratique courante) et cela m’étonnerait beaucoup qu’on arrête ce carnage
    Nous aimerions tous que ces bonnes décisions deviennent une réalité, mais attendons de voir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *