18 juillet 2024

6 thoughts on “La majorité des Français n’est pas favorable à la réforme des retraites, selon un sondage

  1. Il ne faut pas modifier la retraite ça n’est pas juste. Ni pour nous nes en 1969 ayant toujours travaillé ni pour nos jeunes. C’est toujours les mêmes qui subissent les décisions de ceux qui n’en souffrent pas.

  2. On ne peut indéfiniment faire l’autruche ,il faut que les régimes soient équilibrés.Alors un peu de courage ,faire quelques années de plus (sauf pour les métiers manuels) ne feront mal a personne.
    les générations précédentes travaillaient 48 heures, jusqu’au samedi midi .
    Actuellement le vendredi a 13 il n’y a plus grand monde au travail !

  3. Je pense que pour cette réforme déjà plutôt qu’augmenter l’âge de départ à la retraite on devrait déjà remettre les gens au boulot vu toutes les professions qui manquent de personnel…et rectifier certaines choses anormale telles que donner la retraite aux gens qui n’ont jamais travaillé en France ou côtisé: les femmes qui ont plusieurs enfants, les étrangers…etc car certaines de ces personnes touchent une retraite plus importante ou égale à quelqu’un qui a une vie de travail … ce n’est pas normale

  4. Si on ne fais rien c’est que tout va bien ? Les retraités sont bien réénumérés ?
    Les cotisations des actifs sont assez conséquentes pour financer les retraites ?
    L’espérance de vie n’aurait pas augmentée ?
    Foutaises, il est grand temps de mettre de l’ordre en respectant comme tout le monde est d’accord, de respecter les pénibilités, les carrières longues, les dangerosités de certaines professions. A négocier par branches et secteurs d’activité. Mettre fin à certains régimes spéciaux qui n’ont aucune raison d’exister.
    Ces sondages sont encore une façon déguisée tromper tous ces naïfs qui se font manipuler et servent certains partis pour se débobiner à prendre leur responsabilité. Fini les palabres, il faut avancer dans l’intérêt de tous ces retraités qui deviennent de plus en plus nombreux et en bonne santé. Ne rien faire c’est les condamner à la pauvreté. N’en déplaise à ceux qui sont en manque de révolution ou de grève pour essayer de prouver qu’ils servent à quelque chose ! Discuter pour avancer oui, tout refuser par obstination partisane, Non !

  5. Bien sûr que ce n’est pas de gaité de coeur, mais que veulent tous ces réfractaires à une réforme nécessaire objectivement (espérance de vie notamment)? Des retraites encore plus faibles? Des années de négociation ont passé, des discussions à n’en plus finir ont eu lieu, des dizaines de rapports s’entassent, …, alors il faut trancher définitivement pour une réforme de fond et pas une réformette! Les syndicats opposants n’ont aucun courage et les français s’illusionnent: croient-il que ce sont les contribuables qui viendront boucher les trous, par des allocations supplémentaires financées par leur impôts!? Les autres pays européens ont allongé la durée de cotisation, notamment par le biais de l’âge: sont-ils des pervers ou des pays réalistes et responsables. La France a refusé d’instauré un parti de complément par capitalisation (la gauche et les syndicats étaient et sont vent debout contre cette proposition; pourtant cela existe ailleurs! Doit-on attendre d’être au pied du mur?
    Mes enfants ne se font aucune illusion sur leur future retraite; ils épargnent pour se créer eux-mêmes leur complément; mais tout le monde ne peut pas le faire. Donc, refuser tout changement, se crisper sur l’existant (pourtant pas si mirobolant que cela), c’est anti-social et porter préjudice aux plus modestes. Mais les français qui se disent solidaires sont bien hypocrites! S’i y a d’autres solutions, que tous ces « anti-réforme » nous disent clairement lesquelles!!!?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *